Comment Je Me Suis Réincarné En Yamcha

Comment Je Me Suis Réincarné En Yamcha


image

En ce début de mois de février sort un manga assez original, un spin-off de Dragon Ball intitulé Comment je me suis réincarné en Yamcha centré sur le fameux personnage de la lose, écrit et dessiné par Dragon Garow Lee. de quoi parle donc ce manga ?Suite à une chute dans les escaliers, un garçon ordinaire se réincarne en Yamcha ! Dans un premier temps, il se réjouit de pouvoir se mettre en couple avec Bulma, puis il se souvient que Yamcha est condamné à mourir contre les Saibamen ! Il décide alors de s'entraîner sans relâche, pour que Yamcha devienne le plus fort de tous les terriens et qu'il puisse survivre aux combats contre chacun des grands ennemis de Dragon Ball !!Vous vous en doutez, ce manga est clairement humoristique, mais part quand même d'une belle volonté : donner son heure de gloire au loser ultime du manga, le mec qui se fait buter par une créature tellement minable que même Krilin (qui reste super cool) arrive à OS quasi-tous en une attaque. le type dont la dernière intervention utile aura été de se faire empaler par le Docteur Gero ! Celui qui meurt en PLS de façon tellement ridicule qu'il a droit à une statuette immortalisant pour l'éternité sa mort honteuse (qui est devenue un mème).En ça réside déjà le premier intérêt du manga : la nullité absolue de Yamcha est connue de tous et est indéniable. de ce fait, la simple idée qu'il puisse s'améliorer est drôle en elle-même, et quelque part assez exaltante. Yamcha peut ici devenir une sorte de modèle, il nous permet de nous dire que si un mec aussi nul est en mesure de s'améliorer, tout le monde le peut ! Et le simple fait de me dire qu Yamcha puisse être un modèle bouleverse mon monde de fan de Dragon Ball qui n'a jamais douté du fait qu'on ne puisse rien tirer de ce mec. Car ce n'est pas que parce que Yamcha est un humain qu'il est si ridicule face à des mecs cheatés (comme le dit le héros du manga concernant les saiyens). Krilin a beau être un humain, il est sur-stylé, le mec n'hésite jamais à aller au charbon même face à des mecs increvables, il a créé le kienzan qui est surement une des attaques les plus cools, et il se marie avec C18 ! Et Tenshinhan également arrive malgré sa faiblesse à garder un niveau de coolitude élevé : c'est quand même le mec qui arrive à arrêter quelques instants Cell en lui enchaînant les Kikoho à pleine puissance dans la face !Mais Yamcha, j'ai beau chercher, je ne trouve absolument aucun moment où il puisse faire vibrer. Mais dans ce manga, il a enfin droit à son heure de gloire. Il va subir un entrainement particulier pour pouvoir éviter la mort face aux Saibamen. Même l'auto-destruction qui devait lui être fatale ne lui fera rien ! Un des ressorts humoristiques principaux est que les autres personnages voient d'ailleurs Yamcha comme le terrien le plus puissant, et de nombreuses remarque à son rencontre rappellent certaines qui concernent Goku dans le manga d'origine. de ce point de vue, c'est très fidèle tout en détournant les événements connus des fans, un excellent travail en somme ! En parlant de fidélité, le dessin est très propre et fait honneur au travail de Toriyama, d'autant plus que de nombreuses références sont fait à travers des postures et des cadrages.Pour finir concernant le positif (avant d'arriver aux points négatifs, car il y en a), vers le milieu de l'histoire se passe un événement que je n'avais personnellement pas vu venir et qui est plutôt intéressant et permet de ne pas tomber dans l'enchaînement de gags qui, même si cela reste sympa, aurait pu au final donner quelque chose de trop quelconque. Je ne vous en dirai pas plus, mais cet élément m'a bien plu et a enrichi l'oeuvre à mes yeux.Mais venons-en au négatif. Premier élément problématique, le manga est vraiment très court. Il ne fait que 140 pages en tout, et l'intrigue principale n'en fait qu'une centaine. Je pense qu'il aurait mérité un ou deux chapitres de plus car il y avait je pense matière à aller plus loin. En effet, le deuxième défaut, qui est lié à la durée du manga, est que l'histoire aurait pu aller plus loin pour gagner en profondeur. Je trouve qu'une intrigue de ce type permettait de prendre de la distance avec certains élément de l'univers et amener une réflexion dessus. Malheureusement, en dehors de l'événement du milieu du tome, la seule ambition de l'auteur semble avoir été de rendre un hommage amusant à Dragon Ball. Ce n'est pas un défaut en soi, mais j'aurai aimé avoir plus afin de rendre la lecture vraiment marquante, et pas seulement divertissante et agréable.En résumé, Comment je me suis réincarné en Yamcha est un bon manga, ce serait abusif je pense de dire qu'il est raté. C'est plutôt drôle, bien dessiné, et avec quelques bonnes idées inattendues. Mais malheureusement, il souffre d'un trop peu d'ambition et d'un format trop court. On aurait pu tenir quelque chose de vraiment profond en plus d'être drôle, malheureusement, il faudra se contenter d'une lecture agréable, ce qui est déjà pas mal ! Lien : https://apprentiotaku.wordpr..

Dragon Ball Extra : "Comment je me suis réincarné en

Dossier Dragon Ball Extra - Comment je me suis réincarné en Yamcha sur Manga news - Présentation - Présentation Synopsis Un jeune garçon, collégien moyen, voue sa vie à la licence Dragon...[/has_googlemeta5][has_googlemeta6]. Extra : Comment je me suis réincarné en Yamcha . DESSINATEUR(S) Dragon Garow Lee. SCENARISTE(S) D'après l'œuvre d'Akira Toriyama, Dragon Garow Lee. EDITEUR(S) Glénat. COLLECTION. Glénat shônen. PRIX. 6.9 € DATE DE SORTIE. 06/02/2019 EAN. 2344032932 Achat : Et si vous connaissiez déjà Dragon Ball par cœur et que vous pouviez vous réincarner dans la peau de Yamcha, est-ce que vous . Dragon Ball "Comment je me suis réincarné en Yamcha" le 6 février 2019 en France. Spin-off de la série Dragon Ball originale, l'histoire de « Yamcha Gaiden » , disponible depuis le 2 novembre 2017 au Japon, est un produit officiel publié par Shueisha. Le synopsis par Glénat: Connaissez-vous Yamcha ? C'est le personnage le plus à plaindre dans la série mythique Dragon Ball, fort et beau à ses débuts, mais vite dépassé par ses puissants camarades, puis abandonné par sa

Critique Dragon Ball Extra - Comment je me suis réincarné

DRAGON BALL EXTRA : COMMENT JE ME SUIS RÉINCARNÉ EN YAMCHA (AVEC SPOILER) [CRITIQUE/FR] Un isekai mettant un scène un jeune japonais qui va se réincarner en Yamcha. Connaissant cet univers. Sorti en 2017 au Japon sous le nom de Dragon Ball Gaiden - Tensei Shitara Yamcha Datta Ken (littéralement " Si je me réincarnais, je serais Yamcha" ), c'est Dragon Ball Extra : Comment je me suis réincarné en Yamcha qu'il s'appelle en français. C'est une parodie Dragon Ball officiellement publiée par Shueisha.. Dragon Ball Extra - Comment je me suis réincarné en Yamcha (ドラゴンボール外伝 転生したらヤムチャだった件) est un manga shonen de DRAGON Garô Lee publié le 06 Février . Dossier Dragon Ball Extra - Comment je me suis réincarné en Yamcha sur Manga news - Partie 1 - Un loser portant le nom de Yamcha... Avant de parler du one-shot en lui-même, il convient de...

Dragon Ball EXTRA "Comment je me suis réincarné en Yamcha

Dragon Ball EXTRA "Comment je me suis réincarné en Yamcha" Spin-off de la série Dragon Ball originale, l'histoire de « Yamcha Gaiden » , disponible depuis le 2 novembre 2017 au Japon, est un produit officiel publié par Shueisha. Le synopsis par Glénat: Connaissez-vous Yamcha ? C'est le personnage le plus à plaindre dans la série mythique Dragon Ball, fort et beau à ses débuts, mais vite dépassé par ses puissants camarades, puis abandonné par sa chère et tendre Bulma. Avec « Comment je me suis réincarné en Yamcha », Dragon Garow Lee tente plusieurs petites choses. Mais le plus flagrant est sans doute la preuve, avec l'ouvrage, de son amour sans limites de. Comment je me suis réincarné en Yamcha accorde tout de même énormément de respect au matériel originel et cela se ressent au fil des pages. J'ai apprécié ce court moment d'humour et cette plongée nostalgique dans l'univers de Dragon Ball. Bien que court, je vous le recommande chaudement si vous êtes fans du monument de Toriyama pour passer un bon petit moment. N'hésitez pas