Henri IV (roi De France) — Wikipédia

Henri IV (roi De France) — Wikipédia


image

Pour ceux qui me suivent depuis un petit moment, vous savez que j'aime bien lire des romans historiques et en apprendre plus sur notre passé, d'autant plus si c'est en compagnie de Max Gallo, dont j'aime assez les écrits.Henri IV nous permet d'aller à la rencontre du roi de France et de Navarre qui a oscillé entre la religion catholique et la religion protestante pendant une bonne partie de sa vie. le lecteur va aussi s'approcher de Ravaillac, cet homme que personne ne soupçonnait et qui pourtant a assassiné ce roi qui rêvait de paix dans le royaume français, sans y parvenir jamais tout à fait. Max Gallo nous fait ainsi découvrir les facettes plus ou moins cachées d'un homme dont on n'entend pas tellement parler.Non, mais c'est vrai ! Admettez qu'Henri IV est souvent passé sous silence. Nous entendons bien plus parler de Louis XIV ou Louis XVI, ou encore de Saint Louis, (Louis IX, non), voire François 1er et d'autres, non ? Pourtant, Henri IV a un parcours pour le moins fascinant. D'abord huguenot (donc protestant), puis catholique et ensuite on ne sait pas tellement, cet homme cherche avant tout à préserver son royaume et à l'unifier.Profondément marqué par le massacre de la Saint Barthélémy, il fera son possible pour que pareil évènement ne se reproduise. Il rêve de gouverner la France, mais sait que le chemin est long et improbable. Pourtant ! C'est lui qui va se retrouver en lice, mais ses convictions religieuses vont être un frein à son accès au trône. Ses convictions religieuses seront toujours un frein dans sa royauté.Max Gallo nous présente une biographie assez peu commune, je m'en rends compte en y repensant pour taper mon avis. Des éléments sont passés sous silence, d'autres mis en avant, tout ça pour nous intéresser et peut-être pour nous questionner. Parce qu'après tout, l'histoire d'Henri IV, c'est l'histoire de la tolérance et de l'extrémisme, quelque part. Ce texte résonne avec l'actualité, hélas : chacun est convaincu de quelque chose et prête à l'autre des intentions qu'il ne possède peut-être pas (voire sûrement). le roi ressort pour moi ici comme un homme qui a toujours essayé de suivre ses ambitions, tout en restant le plus fidèle à lui-même possible.Ce roman présente donc avec un assez bon rythme toutes les contradictions et les obstacles qui se dressent sur le chemin d'Henri IV. Parce que dès le départ, on s'aperçoit qu'il s'agit d'une pièce maîtresse sur le jeu d'échecs qu'était la France à l'époque. Les temps sont troubles, et chacun tente comme il peut de tirer son épingle du jeu. D'ailleurs, les jeux de cour sont déjà bien présents, et les vices qui peuvent en découler eux aussi. Max Gallo les précise sans toutefois s'y appesantir, ce qui m'a convenue vu que j'ai été assez choquée de certains points.D'ailleurs, c'est un point que j'aime toujours beaucoup avec Max Gallo : il parvient à traiter le sujet avec respect, mais en déconstruisant le faste et le merveilleux Bisounours dans lequel nous nous berçons à propos de la royauté et de la monarchie. L'hygiène était loin d'être au top, l'hypocrisie était de mise et les caprices nombreux. Les puissants du monde étaient parfois soucieux de leur peuple, ou non. Pour autant, cet auteur réussit parfaitement bien à dresser les faiblesses des grands, tout en leur restituant leur noblesse, comme ici pour Henri IV.Ainsi, vous vous imaginez bien que dans ce bouquin – assez court au demeurant – on découvre un pan plus réaliste d'Histoire que tout ce que nous avons pu imaginer. La mort d'Henri IV est brusque et inattendue, quand on regarde bien. Néanmoins, on peut y observer toute la violence de l'époque (le démembrement ? Hurk.), à côté de la richesse des affaires diplomatiques. On s'approche du réel, d'autant plus que le livre contient un petit dossier en plus au milieu avec des tableaux et des représentations d'époque pour mieux visualiser ce qui nous est conté.En conclusion, Henri IV est un succès pour moi. le roman est court, il se lit vite, mais demande une certaine dose de réflexion, puisque les thématiques de tolérance et d'extrémisme présentées peuvent correspondre avec ce que nous observons de nos jours. Sous la plume de Max Gallo – qui sait d'ailleurs se renouveler puisqu'on ne s'ennuie pas – Henri IV s'avère être un personnage fascinant, avec ses vices, ses faiblesses, mais aussi son génie et sa noblesse, puisqu'il rêvera toute sa vie d'unifier le royaume de France et tâchera d'oeuvrer dans ce sens. Il s'agit d'un roman qui nous permet de voir la monarchie comme elle était et non pas idéalisée comme parfois, ce qui n'est pas plus mal.Ce sera donc un 15/20 pour moi ! Lien : http://leden-des-reves.blogs..

Henri Iv France - Roi De France

Henri IV, né en 1553 à Pau (alors dans le royaume de Navarre), fut roi de Navarre à partir de 1572 et roi de France à partir de 1589. Il est mort à Paris assassiné en 1610 par Ravaillac un fanatique. Il est le fils d'Antoine de Bourbon, descendant du roi Louis IX, chef du parti protestant français et de Jeanne d'Albret, reine de Navarre.Il est élevé dans les idées religieuses de la[/has_googlemeta5][has_googlemeta6]. Biographie courte de Henri IV - Premier Bourbon roi de France, Henri IV s'est illustré, avant son accession au trône, dans les guerres de Religion en tant que chef des huguenots. C'est lui, en effet, qui a mis fin à plusieurs décennies de combats en abjurant le protestantisme et en promulguant l'édit de Nantes.Ralliant d'abord le peuple derrière la couronne, il s'est ensuite . Il devient roi à la mort de son cousin et beau-frère Henri III le 2 août 1589 : il a alors 36 ans. Il est couronné le 27 février 1594 à l'âge de 41 ans à Chartres. Il règnera 20 ans, 9 mois et 12 jours. Son successeur sera son fils Louis XIII. Son titre sera Roi de France et de Navarre. Il portera aussi le titre de :

Henri IV - Roi de France (1589-1610) - Biographie

Henri IV va soutenir les expéditions maritimes vers la Nouvelle France : dès 1600, le roi accorde le monopole du commerce des fourrures au protestant Pierre Dugua de Mons puis il lui demande. Page de Carte: HENRI IV - ROI DE FRANCE . Le 1er août 1589, Henri III de France, dernier survivant des frères de Marguerite et dernier de la lignée de Rois des Valois, est attaqué par le moine fanatique Jacques Clément. Peu avant sa mort, le 2 août, il nomma Henri III de Navarre à la succession du trône.. Roi de Navarre et chef des huguenots pendant les guerres de religion, Henri IV est devenu roi de France en 1589. Premier souverain de la dynastie des Bourbons, il s'emploie à pacifier le royaume (Edit de Nantes ), et à restaurer l'autorité de la monarchie mise à mal par la guerre civile. . Découvrez l'histoire d'Henri IV, fondateur de la dynastie des Bourbons, il cumule les dignités de roi de France et de Navarre. Son règne est marqué par de no...

Henri IV (roi de France) — Wikipédia

Henri IV, dit « le Grand », à l'origine Henri de Bourbon, né le 13 décembre 1553 à Pau et mort assassiné le 14 mai 1610 à Paris, roi de Navarre de 1572 à 1610 sous le nom d' Henri III [a], devient en 1589 roi de France sous le nom d' Henri IV.Il réunit ainsi les dignités de roi de France et de Navarre et est le premier roi de France de la maison capétienne de Bourbon.. Henri IV fut roi de France de 1589 à 1610. World History Archive / ABACAPRESS.COM Secondé par son remarquable ministre et ami, le duc de Sully, le roi entreprend avec succès de restaurer la puissance nationale mise à mal par quarante années de guerre civile.. Henri I, Roi de France [1] M, #103097, b. April 1008, d. 4 August 1060. Last Edited=19 Jun 2005. Henri I, Roi de France was born in April 1008. He was the son of Robert II, Roi de France and Constance d'Arles.[1],[2] He married Anne of Kiev, daughter of Jarislaus I, Grand Duke of Kiev and Ingegarde of Sweden, on 29 January 1044.[2]