Le Bal Des Folles Livre

Le Bal Des Folles Livre


image

Victoria Mas, avec le bal des folles, a écrit un roman prenant, émouvant, un livre qui alerte surtout sur le sort de ces humains que l'on dit aliénés, que l'on enferme, que l'on tente de soigner. Pour leur bien ? Pour le bien des autres ? Ce livre détaille aussi la condition des femmes à la fin du XIXe siècle.Début 1885, autour du bal de la mi-carême, cette tradition de l'hôpital de la Salpêtrière, établissement prestigieux, alors sous la tutelle de l'omnipotent docteur Charcot, c'est l'histoire de deux femmes : Eugénie et Geneviève. L'une est la fille d'un riche bourgeois, notaire à Paris. L'autre, fille d'un médecin de Clermont, devenue infirmière puis intendante de la Salpêtrière, se donne entièrement à son travail. Je n'oublie pas la jeune Louise, rappelant Augustine, sujet d'étude et de curiosité pour les médecins et les internes – que des hommes ! – qui savourent ou étudient son comportement lors de crises déclenchées par une séance d'hypnose hebdomadaire dirigée par Charcot.Eugénie possède un don qui dérange terriblement sa grand-mère et son père : elle communique avec les morts, les esprits, et en parle. Un père sans coeur, alerté par une grand-mère à la duplicité atroce, l'interne à la Salpêtrière avec l'aide de Théophile, le frère d'Eugénie, qui ne se remet pas de cette complicité passive.Tout cela est bien écrit, raconté simplement sans jamais tomber dans le jargon scientifique ou pseudo-médical. Victoria Mas met l'accent sur un monde que j'avais côtoyé en lisant La salle de bal, d'Anna Hope mais le récit parisien est radicalement différent, même si le bal est au centre. En Angleterre, en 1911, il était régulièrement organisé et ne concernait que les hommes et les femmes internés alors qu'à Paris, c'est une grande organisation annuelle à laquelle est conviée la bourgeoisie parisienne émoustillée par ce contact avec ce que nous nommons un peu trop facilement la folie.Grâce à plusieurs portraits de femmes, Victoria Mas permet de comprendre ce que vivent ces femmes coupées du monde et de ses dangers. Certaines peuvent apprécier cela mais, pour la plupart, c'est un abandon complet, une rupture terrible avec famille et amis.Lors des Correspondances de Manosque 2019, j'avais écouté très attentivement Victoria Mas parler de son roman et cela m'avait motivé pour le lire. Elle faisait allusion à Camille Claudel, à Augustine désacralise Charcot.En lisant ce livre, je pensais aux articles de Yann Diener dans Charlie Hebdo, articles qui dénoncent le manque de moyens de la psychiatrie en France, des moyens allant déclinant alors que les besoins augmentent. C'est un grave problème auquel un livre comme le bal des folles permet de penser.De plus, ce roman inspiré de faits réels fait partie des livres sélectionnés par ma médiathèque pour le Prix des lecteurs des 2 Rives, comme Où bat le coeur du monde (Philippe Hayat), Une bête au Paradis (Cécile Coulon), À crier dans les ruines (Alexandra Koscelyk), le ciel par-dessus le toit (Nathacha Appanah) et Mur Méditerranée (Louis-Philippe Dalembert), un choix très difficile tant ces livres sont d'excellente qualité. Lien : http://notre-jardin-des-livr..

Le Bal des folles - Victoria Mas - Albin Michel

Ce livre est un bon premier roman qui dévoile subtilement la réalité de l'époque. --Parution le 21 août 2019 - 256 pages. Prix Renaudot de lycéens 2019 . Le bal des folles, Victoria Mas (Albin Michel) sur Fnac.com . Découvrez le blog du Cercle littéraire Fnac[/has_googlemeta5][has_googlemeta6]. Elle a été assistante de production, scripte et photographe de plateau. Elle a publié aux éditions Ulysses Press The farm to Table, Phrasebook en 2014. Le Bal des folles est son premier roman. Crédit photo : Astrid di Crollalanza . Le bal des folles tourbillonne, fait vibrer les murs couverts en fausse panthère d'une discothèque pour valets de chambre espagnols. Parmi ces folles, il y en a une, une argentine, elle est un peu écrivaine, théâtreuse, dessinatrice ; enfin, pour les patronnes d'hôtel et les dames-pipi des bars avec qui elle est copine, elle est une artiste et ça excuse ses retards à payer son loyer

Le Bal des folles - Victoria Mas - SensCritique

Prix Renaudot des Lycéens 2019. Sélection Les 30 meilleurs livres de l'année 2019 du magazine Le Point. Sélection Les 100 livres de l'année2019 du magazine Lire . Chaque année, à la mi-carême, se tient un très étrange Bal des Folles. Le temps d'une soirée, le Tout-Paris s'encanaille sur des airs de valse et de polka en compagnie de femmes déguisées en colombines, gitanes, zouaves. Chaque année, à la mi-carême, se tient un très étrange Bal des Folles. Le temps d'une soirée, le Tout-Paris s'encanaille sur des airs de valse et de polka en compagnie de femmes déguisées en colombines, gitanes, zouaves et autres mousquetaires. Réparti sur deux salles, d'un côté les idiotes et les épileptiques ; de l'autre les hystériques, les folles et les maniaques. Ce. Livre de Victoria Mas; Roman; 21 août 2019; Chaque année, à la mi-carême, se tient un très étrange Bal des Folles. Le temps d'une soirée, le Tout-Paris s'encanaille sur des airs de valse et de polka en compagnie de femmes déguisées en colombines, gitanes, zouaves et autres mousquetaires. . Née en 1987, Victoria Mas est la fille de Jeanne Mas, chanteuse qui connut le succès dans les années 85/90. Déjà couronné par le Prix Première Plume, le Prix Stanislas et le Prix du meilleur premier roman de la rentrée, "Le bal des folles" est en lice pour le Prix du premier roman, le Prix Femina et le Prix Renaudot.

Amazon.fr - Le Bal des folles - Prix Renaudot des Lycéens

Nous sommes en 1885 et chaque année à la mi-carême un bal costumé a lieu à l'hôpital de la Salpêtrière, lieu où sont détenues les femmes que la société d'hommes veut exclure L'auteure retient la date du 18 mars pour l'organisation de ce bal dit « bal des folles ».. Le bal des folles (Albin Michel) est le premier roman de Victoria Mas, auteure de cinéma et fille de la chanteuse Jeanne Mas. Un belle première fois pour la romancière qui a été couronnée du prix.... Le bal des folles ne figure qu'en dernière partie de ce roman et fait selon moi assez pâle figure dans ces figures de l'ombre. On suit Louise, Eugénie ou encore l'intendante infirmière qui est à mon sens, le personnage le plus utile à ce récit. de par ses premiers doutes, elle humanisera toutes ces femmes diabolisées.