Lettre Ouverte à Mon Fils Le Huffington Post LIFE

Lettre Ouverte à Mon Fils Le Huffington Post LIFE


image

Un chant d'amour infini doublé d'un immense sentiment de culpabilité, voilà ce que « le livre de ma mère », oeuvre célèbre d'Albert Cohen m'a inspiré.Ce livre était dans ma bibliothèque depuis des années, et jamais je n'osais m'y aventurer, de peur de m'écrouler sous l'émotion. Et puis, quand je l'ai ouvert, j'ai été happée par la houle du style, j'ai été submergée par ces phrases tumultueuses, j'ai été entrainée dans les flammes de la douleur et dans les explosions d'amour... « Réprime les sanglots secs et, puisque tu veux oser le faire, parle de ta mère morte avec un faux coeur de bronze, parle calmement, feins d'être calme, qui sait, ce n'est peut-être qu'une habitude à prendre ? Raconte ta mère à leur calme manière, sifflote un peu pour croire que tout ne va pas si mal que ça, et surtout souris, n'oublie pas de sourire. Souris pour escroquer ton désespoir, souris pour continuer de vivre, souris dans ta glace et devant les gens, et même devant cette page. Souris avec ton deuil plus haletant qu'une peur. Souris pour croire que rien n'importe, souris pour te forcer à feindre de vivre, souris sous l'épée suspendue de la mort de ta mère, souris toute ta vie à en crever et jusqu'à ce que tu en crèves de ce permanent sourire. »Tout au long des pages, il raconte sa mère. Il raconte comment elle le choyait, comment elle ne vivait que pour lui (et son père ??? Il n'en parle quasi pas. ) Il nous narre quelques épisodes de son enfance, lorsqu'ils sont arrivés de Corfou à Marseille, famille juive très isolée. Et ses études à Genève, lorsque sa maman le rejoignait pour un séjour de quelques semaines. Et il nous décrit surtout la puissance de l'amour. Il conseille à tous les fils d'aimer leur mère avant qu'elle ne meure pour ne pas regretter ensuite de l'avoir trop peu aimée. Et puis...j'ai été indignée par ce sentiment continuel de culpabilité de l'auteur envers sa mère et par ce sentiment qu'il veut nous insuffler !Oui, l'auteur regrette de n'avoir pas consacré plus de temps à sa mère, elle qui lui était entièrement dévouée. Il regrette d'avoir fréquenté des jeunes personnes au lieu de s'occuper de sa mère. Et ces jeunes personnes, il les dénigre. C'est sa mère qui est la seule digne d'être aimée, une « Sainte » puisqu'elle ne vivait que pour son fils. Et cela, franchement, je ne peux pas accepter ! Qu'est-ce donc que cette conception culpabilisante qui empêche d'avancer ? L'auteur élargit son propos, vers la fin, en une considération plus philosophique mais tout aussi désespérante : qu'est-ce que la vie, qu'est-ce que l'amour, puisque tout meurt ? A quoi sert de vivre ? « Quelle est cette farce d'ambitions, d'espoirs, d'amours, de joies destinées à disparaître pour toujours, cette face que Tu nous fais jouer ? Dis, Toi, là-haut, pourquoi ce traquenard ? »En conclusion, je quitte ce livre que je n'osais ouvrir assez divisée : scandalisée par le message de culpabilité, mal à l'aise devant ce désespoir de vivre, mais admirative devant ce style somptueux qui fait passer si bien le sublime.

Lettre de condoléances à des parents qui ont perdu un

♦ Beau message de condoléance à des parents qui ont perdu un enfant. Perdre un enfant, la mort d'un enfant est un drame absolu! Rien ne peut consoler un père ou une mère endeuillés. L'existence sépare ceux qui s'aiment mais l'amour vrai ne s'efface jamais! L'amour d'un parent pour son enfant est plus fort que tout! Cet amour survit à la mort et sera amené un jour[/has_googlemeta5][has_googlemeta6]. 🌸 Message de condoléances pour une amie qui a perdu sa mère Il est des chagrins difficiles à surmonter. Perdre un être cher comme sa maman nous touche au plus profond de notre être, dans notre âme d'enfant. Après la peine et la douleur de la perte, viendront les beaux souvenirs. . Cindy, qui a perdu sa mère d'un cancer, répond : « L'une de mes amies m'a écrit une très gentille lettre. Cela m'a vraiment aidée parce que je pouvais la relire souvent. » Cette lettre d'encouragement peut être « en peu de mots », mais elle doit venir du fond du cœur

lettre de consolation sur la mort d un fils

La perte de son enfant est l'épreuve la plus dure qu'un parent puisse vivre. Le temps n'efface rien mais c'est petit à petit que votre travail de deuil prendra tout son sens. Votre enfant vous aimera toujours et vous l'aimerez toujours. Je pense à vous de tout mon cœur.. Voici un exemple gratuit de lettre de condoléances destinée à des parents qui ont perdu un enfant, à adapter à votre situation et télécharger.. Je vous communique la lettre que j'ai écrite à Marulle, qui, ayant perdu son tout jeune fils, supportait cette perte avec peu de fermeté. Dans cette lettre je n'ai pas pris le ton accoutumé, je n'ai pas cru devoir employer avec lui le langage de la douceur : je le jugeais plus digne de reproche que de consolation. . La mère avait été épargnée. Mais non, il a bel et bien eu lieu. Hier, une femme, encore une fois, une autre fois est morte avec ses deux filles. Un cœur de maman de plus s'est éteint avec

Lettre de condoléances pour le décès d'un enfant

Comment imaginer une plus grande souffrance pour des parents qui viennent de perdre un enfant, cela va l'encontre même du sens de la vie. En tant que proche de la famille, on se sent très impuissant face à une telle tristesse. Les parents sont blessés dans leur chair la plus profonde, la perte d'un enfant bouleverse leur vie à tout jamais. Suite à notre divorce, ta mère et toi êtes partis loin de moi et au fil du temps, la vie étant ce qu'elle est, j'ai espacé mes visites jusqu'à ne plus venir du tout te voir. Je ne souhaite pas que cette lettre vire au règlement de comptes mais tu reconnaitras que, lors de mes dernières visites, tu semblais plus ou moins hostile à ma présence à vos côtés ainsi qu'aux. Certaines personnes perde une mère, un père, une fille ou un fils. La perte est cruelle pour n'importe la qu'elle de ses personnes, j'ai de la peine pour ses personnes pour n'avoir plus n'y mère ou père ou enfant(s), mais à moindre mesure.